Mon opinion sur la polémique de Mary Poppins

Vous avez vu les articles? Juste Pour Rire et Serge Postigo, metteur en scène de Mary Poppins à l’été 2016 à Montréal, ont été sévèrement critiqués pour avoir décidé de tenir des auditions ouvertes qui permettent à tout le monde d’avoir sa chance.

Lisez l’article paru dans le Journal de Montréal à ce sujet.

L’auteur Michel Tremblay n’a pas mâché ses mots : « La bullshit la plus puante que j’ai jamais vue de ma vie! Juste pour rire se lance dans les shows amateurs quand les acteurs crèvent de faim? Honte! Honte! ».

M. Tremblay ne veut-il pas avoir des productions théâtrales du plus haut calibre possible? Le fait de tenir des auditions ouvertes ne veut pas dire que Serge Postigo confiera le rôle-titre à une amatrice qui a un défaut de langage et qui ne pourra pas chanter « Supercalifragilisticexpialidocious »! Juste Pour Rire ne veut pas produire un spectacle où le rôle de Bert sera tenu par un unijambiste qui danse la claquette une fois par année dans son party de bureau (rien contre les unijambistes, mais Bert danse en maudit dans Mary Poppins, tsé… La preuve).

Bref, le fait de tenir des auditions ouvertes pour permettre à des acteurs non-représentés par des agences ainsi que des chanteurs-danseurs de grand talent qui n’ont pas nécessairement fait d’école de théâtre ne réduira pas la qualité du spectacle. Au contraire!!

Et si la prochaine Julie Andrews québécoise vit à Sept-Îles et n’a pas pu déménager à Ste-Thérèse pour étudier à Lionel-Groulx en théâtre musical? Et si le prochain Bruno Pelletier n’a pas encore joué dans une comédie musicale parce que Juste Pour Rire n’offre que des rôles à ceux qu’ils connaissent depuis des années? Dans le pire des scénarios, ces auditions ouvertes n’auront pas servi à combler des rôles dans Mary Poppins, mais auront permis à de jeunes chanteurs et danseurs de se faire voir par Postigo et son équipe, en plus de leur donner une belle expérience d’audition.

Tout ça pour dire que selon moi, ces auditions ouvertes ne sont en aucun cas une menace pour les acteurs et chanteurs bien établis. Ces auditions ne feront pas non plus en sorte que Mary Poppins sera un show amateur! Elles permettront peut-être simplement à de jeunes artistes talentueux d’entrer dans le domaine sans passer par des concours télévisés aux heures de grande écoute…

Et en passant, Céline Dion a-t-elle parlé de « bullshit puante » quand TVA avait annoncé qu’ils lanceraient une version québécoise de Star Académie ou La Voix? J’dis ça de même…

Je tiens tout de même à dire que je comprends la réaction de l’UDA et de certains acteurs et actrices (sans pour autant la partager). Ne devrait-on pas simplement laisser la chance aux coureurs? Serge Postigo est un metteur en scène d’expérience et de talent qui a étudié dans une école de théâtre. Faisons-lui confiance!

Publicités

3 commentaires

  1. maude · août 19, 2015

    Les artistes ne critiquent pas le fait que ce sera un show amateur, ils critiquent le fait qu’on leur enlève leur travail.. Les artistes on étudiés en théâtre, en chant et en danse pour faire cela de leur travail, c’est avec ca qu’ils gagnent leur vie et voilà qu’on donne leur job a des gens qui n’ont pas passé par les écoles et qui n’ont rien a voir. C’est comme si un acteur se propose d’être dentiste pour un mois, ca n’a pas d’allure, il prend la job d’un dentiste qui peut très bien faire l’affaire, même s’il est jeune et vient de sortir de l’école! C’est la même chose si on inverse les rôles..

    J'aime

    • BroadwayVez · août 19, 2015

      Votre comparaison est tirée par les cheveux à comparer à ce que Juste Pour Rire et Serge Postigo feront avec ces auditions ouvertes. Ces auditions permettront de découvrir de nouveaux talents. Des jeunes et moins jeunes qui ont le talent pour être professionnel et membre de l’UDA. Juste Pour Rire n’engagera certainement pas des artistes de moins bonne qualité. Si une personne issue des auditions ouvertes obtient un rôle, c’est qu’elle est la meilleure pour tenir ce rôle et donc, qu’elle a le talent et le potentiel pour entrer dans l’UDA, payer ses cotisations et travailler professionnellement. À travers les années, une foule d’artistes bien établis n’ont pas passé par les écoles et ont un talent certain qui leur garantit du travail : Guillaume Lemay-Thivierge et Marina Orsini en sont des bons exemples au Québec. Adam Pascal et Laura Benanti en sont aussi de bons du côté de Broadway. C’est pour toutes ces raisons que je considère que la situation actuelle n’est pas « la même chose si on inverse les rôles ». Je vous remercie tout de même d’avoir pris le temps de m’écrire. Il est toujours intéressant de partager les opinions et d’analyser les deux côtés de la médaille! Bonne soirée.

      J'aime

  2. France Doyle · août 19, 2015

    Bien d’accord! Il y a tant d’artistes partout au Québec qui sont amateurs par la force des choses mais qui sont des professionnels de formation et très souvent aux talents multiples. Pas facile le monde des arts car c’est tellement un entourage fermé qui laisse peu ou pas de chance si t’es pas un ami de l’autre ami!!! Bravo M. Postigo… vous avez compris qu’il peut y avoir des trésors cachés ailleurs qu’à Montréal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s