Les 7 superstitions théâtrales à connaître

Selon mon vieil ami Larousse, une superstition est une « croyance à des présages tirés d’événements matériels fortuits ». Vous connaissez tous les plus célèbres : le vendredi 13, briser un miroir, ouvrir un parapluie à l’intérieur, passer sous une échelle, etc. Et bien, sachez que les gens de théâtre ont également plusieurs superstitions qu’il faut respecter si l’on veut qu’une représentation se déroule bien. Sortez donc du papier et un crayon et prenez des notes afin de ne pas commettre de bourde la prochaine fois que vous irez au théâtre!

« Bonne chance »
Probablement la superstition théâtrale la plus connue, tout le monde sait qu’il ne faut jamais souhaiter « bonne chance » ou « good luck » avant un spectacle. En français, on souhaite « merde » et en anglais, « break a leg ». Mais d’où vient donc cette expression fécale? La légende raconte que du temps où les spectateurs arrivaient au théâtre en calèche, les chevaux garnissaient le pavé de leur crottin. Plus il y avait de spectateurs, plus il y avait de merde devant la salle de spectacle. C’était donc très positif de souhaiter « beaucoup de merde » aux artisans d’un spectacle!

merde-theatre

« Macbeth »
La célèbre pièce de William Shakespeare est considérée par plusieurs comme maudite. La rumeur veut que lors de la production originale en 1606, l’acteur qui tenait le rôle-titre soit mort avant la première représentation et c’est Shakespeare lui-même qui l’aurait remplacé. Depuis, l’acteur décédé hanterait les productions aux quatre coins du monde… C’est pour cette raison qu’à l’instar de Voldemort, Macbeth est la-pièce-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom-dans-un-théâtre. À la place, il est préférable de dire « la pièce écossaise » et de nommer les personnages principaux « M et Lady M ». Par chance, si vous dites le nom par erreur, il existe quelques remèdes. D’abord, la légende dit que vous pouvez sortir du théâtre, faire trois tours sur vous-même et cracher au sol. En cas de pluie ou de refus d’avoir l’air ridicule, vous pouvez également citer une réplique des Deux Gentilshommes de Vérone, connue comme étant la « pièce chanceuse ».

macbeth

Siffler
En plus de ne jamais dire « bonne chance » et « Macbeth », vous ne devriez jamais siffler dans un théâtre (sauf si vous jouez le rôle-titre dans Sweeney Todd, je suppose). Cette superstition vient de l’époque où les régisseurs de théâtre étaient majoritairement d’anciens marins à la retraite. Comme sur les bateaux, ceux-ci utilisaient des sifflements codés pour communiquer entre eux les changements de décor. Un acteur sifflant sur scène ou en coulisse pouvait donc semer la confusion et mener à des accidents. Depuis l’arrivée des casques d’écoute, l’habitude s’est poursuivie et est devenue une superstition!

Fleurs
Il existe deux superstitions à propos des fleurs. D’abord, sachez qu’il est important de remettre les bouquets aux artistes APRÈS la représentation. Donner des fleurs avant un spectacle porterait grandement malheur. Ensuite, il est recommandé d’éviter d’offrir des œillets. À l’époque où les théâtres engageaient les comédiens de manière permanente, le directeur offrait des roses aux artisans dont le contrat était renouvelé. Par contre, puisque les roses coûtaient plus chers, on offrait de simples œillets aux comédiens qui allaient être renvoyés, afin de ne pas faire de dépenses inutiles.

Le vert… ou le bleu?
En France, la couleur verte est considérée maléfique pour les costumes de théâtre. D’abord, parce que l’oxyde de cuivre qui servait à colorer le tissu au 19e siècle était très toxique, puis parce que la rumeur veut que Molière portait un costume vert lorsqu’il joua pour la dernière fois Le Malade Imaginaire, quelques heures avant sa mort. Dans les milieux anglophones, c’est plutôt la couleur bleue qui porte malheur. Il y a plusieurs siècles, la teinture bleue était la plus chère et seules les compagnies réputées pouvaient s’en procurer. Avec le temps, le prix de la teinture a baissé et les troupes de second plan se sont mises à utiliser des costumes bleus pour avoir l’air riche. En réponse à cela, les compagnies aisées ont ajouté des parures en argent pour se distancer des troupes plus pauvres, leur laissant l’exclusivité des costumes complètement bleus. Depuis cette guerre des apparences, les costumes entièrement de couleur bleue sont devenus synonymes d’échec, sauf s’ils sont combinés à la couleur argent.

La lumière du fantôme
Suis-je le seul qui trouve qu’un théâtre plongé dans le noir semble l’endroit idéal pour des activités paranormales? Il semble que non parce que la prochaine superstition concerne les fantômes! En effet, depuis les années 1800, la plupart des théâtres britanniques et américains ont pris l’habitude de ne jamais laisser une scène complètement noire pendant la nuit. Plutôt que de laisser les néons ouverts, la tradition veut que le régisseur place au milieu de la scène une lampe appelée « ghost light ». De cette manière, on s’assure qu’aucun esprit maléfique ne vienne porter malheur aux prochaines représentations.

ghost-light

Une mauvaise générale…
Si vous avez gravité de près ou de loin autour du monde théâtral, vous avez probablement entendu l’expression « mauvaise générale, bonne première ». En effet, il arrive souvent que le dernier enchaînement avant les représentations soit un désastre. L’équipe est fatiguée et c’est souvent à ce moment que les erreurs d’inattention surgissent. Par contre, quand vient le temps de jouer devant un public pour la première fois après des semaines de répétitions, l’adrénaline fait son effet et la première représentation va souvent comme sur des roulettes!

En suivant ces petites règles, vous devriez vous assurer de ne pas porter malheur à un artiste ou à un spectacle. Vous avez une dent contre quelqu’un? Offrez-lui un bouquet d’œillets avant la représentation en lui souhaitant « bonne chance pour ton rôle de Macbeth ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s