Quand Broadway rime avec politique

Nous sommes en pleine campagne présidentielle américaine et plutôt que d’essayer de démystifier la montée du ridicule Donald Trump, j’ai décidé de vous parler des comédies musicales à saveur politique! Mon palmarès pourrait inclure un grand nombre d’œuvres où la politique est en trame de fond : Hair et la dénonciation de la guerre du Vietnam, Billy Elliot et la grève des mineurs au Royaume-Uni, Les Misérables et l’insurrection de 1832 (et non la Révolution française, comme trop de gens le pensent), etc. Je me suis plutôt limité aux comédies musicales où les personnages principaux sont des figures politiques. Je me laisse donc une porte ouverte pour un deuxième article sur le sujet! 😉

FIORELLO!
Cette comédie musicale du duo Harnick et Bock, à qui l’on doit Fiddler on the Roof, a vu le jour en 1959 et explore la vie de Fiorello LaGuardia, maire de New York de 1934 à 1945. L’œuvre est l’une des rares comédies musicales à avoir remporté le prestigieux prix Pulitzer, prouvant toute son intelligence et son originalité. L’histoire dépeint l’implication de LaGuardia dans la Première Guerre mondiale, puis, une décennie plus tard, son implication politique et sa montée jusqu’à la mairie de New York. Les récents concerts new-yorkais de 1994 et 2013 laissaient présager une première production sur Broadway en plus de cinquante ans, mais rien ne s’est concrétisé depuis. Bien que l’œuvre soit excellente, plusieurs experts doutent de la pertinence de reproduire aujourd’hui cette œuvre très ancrée dans son époque…

fiorello-broadway

1776
Nul besoin d’avoir étudié en histoire américaine pour savoir ce qui s’est passé en 1776! L’histoire dépeint les événements entourant la signature de la Déclaration d’indépendance par les Pères fondateurs des États-Unis, en suivant plus précisément John Addams dans ses efforts de persuasion. Vous êtes fervent d’histoire? Vous serez servi! Les personnages principaux sont nuls autres que Franklin, Jefferson, Rutledge, Hancock, etc. Sans surprise, la comédie musicale a remporté un succès monstre en 1969, remportant le Tony Award de la meilleure comédie musicale. L’adaptation cinématographique de 1972 n’a malheureusement pas rencontré le même succès.

1776-broadway

EVITA
Prenons une petite pause de la politique américaine pour plonger dans l’opéra rock Evita, qui raconte la vie d’Eva Perón, femme du dictateur argentin Juan Perón. Œuvre phare du duo formé d’Andrew Lloyd Webber (Cats, The Phantom of the Opera) et Tim Rice (The Lion King, Aladdin), Evita a connu un succès monstre aux quatre coins de la planète et la chanson « Don’t Cry For Me Argentina » a atteint le sommet de tous les palmarès. En plus de dépeindre la vie tumultueuse du couple Perón, rappelons que le narrateur de l’histoire n’est nul autre que Che Guevara.

Evita-broadway

ASSASSINS
C’est probablement dans Assassins que le plus grand nombre de présidents américains sont représentés : Lincoln, Kennedy, Roosevelt, Nixon, Reagan, Garfield, Ford et McKinley. Par contre, les vrais personnages principaux de cette comédie musicale sont ceux qui ont tenté (certains avec succès) de les assassiner : Booth, Oswald, Zangara, Hinckley, Guiteau, etc. Cette œuvre mythique de Stephen Sondheim est très controversée : nous sommes au centre d’un jeu tordu aux allures d’une fête foraine où un maître de cérémonie incite les participants à tirer sur un président pour gagner. Après une première production Off-Broadway au début des années 90, la célèbre Roundabout Theatre Company a décidé d’amener la comédie musicale sur Broadway à l’automne 2001. Après les attaques du 11 septembre, les producteurs ont mis le projet sur la glace, pour le ressusciter en 2004 avec une distribution toutes étoiles composée de Neil Patrick Harris, Mario Cantone, Denis O’Hare, Michael Cerveris et plusieurs autres.

assassins-broadway

BLOODY BLOODY ANDREW JACKSON
Plusieurs années avant qu’Hamilton ne prenne d’assaut Broadway en imaginant la vie d’un politicien de manière contemporaine avec de la musique hip hop, les auteurs Michael Friedman et Alex Timbers ont réservé le même traitement à l’infâme septième président américain, Andrew Jackson. En effet, cette comédie musicale revisite la vie de Jackson sous forme d’un concert emo rock. Malgré une des meilleures trames sonores des dernières années et une production Off-Broadway à guichet fermé, le succès n’a pas été au rendez-vous sur Broadway et le spectacle a fermé prématurément en 2011.

bloody-andrew-jackson-broadway

HERE LIES LOVE
Cette comédie musicale est la première de ce palmarès à ne pas avoir joué sur Broadway, mais ma prédiction est que ce n’est qu’une question de temps! Here Lies Love explore la vie de Ferdinand et Imelda Marcos, Président et Première dame des Philippines de 1965 à 1986. Sur une musique des artistes pop et électro David Byrne (du groupe Talking Heads) et Fatboy Slim, l’œuvre historique est repensée à la manière d’une discothèque, avec le public debout qui est invité à danser tout au long de la représentation. Ce qui est sûr, c’est que la comédie musicale fait un tabac partout où elle passe, de l’intime Public Theater à New York au légendaire National Theatre de Londres.

CLINTON THE MUSICAL
Sans aucun souci de réalisme, Clinton The Musical est une satire qui explore les huit années au pouvoir de Bill Clinton, en supposant que ce dernier ait deux personnalités: l’une mature et charismatique, l’autre bouffone et téméraire (pouvez-vous dire lequel des deux se retrouva au centre du scandale Lewinsky?). C’est donc dire que dans cette hilarante comédie musicale, le quarante-deuxième président américain est personnifié par deux acteurs différents. D’autres figures politiques connues complètent la distribution : Hillary Clinton, Monica Lewinsky, Newt Gingrich et Eleanor Roosevelt. La production Off-Broadway a récemment terminée sa série de représentations et parions que si Hillary prend le pouvoir, on pourrait revoir cette drôle de pièce prendre l’affiche quelque part!

clinton-the-musical

HAMILTON
Ce n’est pas la première fois que je vous parle d’Hamilton, et ce n’est clairement pas la dernière. La nouvelle comédie musicale crée probablement le plus gros buzz sur Broadway depuis longtemps et contrairement à la montée en popularité de Donald Trump, c’est facilement explicable : les Américains adorent leur histoire et le créateur Lin-Manuel Miranda leur sert un cours accéléré sur la vie du Père fondateur Alexander Hamilton à la sauce 21e siècle avec une distribution multiethnique, de la musique rap, des chorégraphies époustouflantes et un livret très bien ficelé. Hamilton tient tout simplement du génie! Côté « figures politiques », le spectacle n’a pas de difficulté à se tailler une place dans mon palmarès : Hamilton est la seule pièce où vous pouvez voir George Washington, James Madison et Thomas Jefferson débattre sur des projets de loi en rappant. Si comme moi il vous est impossible de vous procurer des billets, essayez la loterie et consolez-vous en disant que la production tiendra l’affiche très très TRÈS longtemps!

J’aurais aimé inclure des œuvres québécoises dans ce tour d’horizon, mais je n’ai malheureusement rien trouvé sur le sujet. Mis à part l’œuvre satirique Clotaire Rapaille, l’opéra rock, qui ne pouvait tout simplement pas se retrouver dans ce palmarès, aucune œuvre québécoise de théâtre musical ne semble avoir abordé le sujet de la politique. À quand Labeaume the Musical ou une adaptation d’Hamilton avec Trudeau père et René Lévesque, tous deux joués par des acteurs afro-américains, qui débattent en faisant du rap? À suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s