Coup d’oeil sur la saison 2016-2017

Sur Broadway, la saison théâtrale est définie par les dates importantes imposées par le gala le plus prestigieux : les Tony Awards. Comme à Hollywood où la fin d’une saison est la date limite d’éligibilité aux Oscars, à New York c’est le 1er mai qui fait office de date butoir. C’est donc dire qu’une production théâtrale qui ouvre sur Broadway le 2 mai 2016 ne sera pas éligible aux Tony Awards de 2016, mais plutôt à ceux de 2017.

L’an dernier, les 5 productions dont je vous ai parlé en vue de la saison 2015-2016 n’ont pas toutes connu un grand succès. Dans une saison fortement dominée par Hamilton et ses 11 Tony Awards (#1 sur ma liste), d’excellentes œuvres comme Allegiance (#5) et American Psycho (#2) ont fermé prématurément alors que d’autres comme She Loves Me (#4) et School of Rock (#3) ont tout de même réussi à trouver une audience.

Voici donc les 5 comédies musicales à surveiller pour la saison 2016-2017 :

5) AMÉLIE
Vous vous rappelez du long-métrage Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain réalisé par Jean-Pierre Jeunet et qui a projeté l’actrice Audrey Tautou au rang de superstar internationale? C’est l’auteur Craig Lucas à qui l’on doit la formidable comédie musicale The Light in the Piazza qui a eu l’idée d’adapter le film pour Broadway. La première production a eu lieu à Berkeley en Californie avec en tête d’affiche Samantha Barks, l’actrice britannique qu’on a connue grâce au film Les Misérables. Dix-huit mois de réécriture plus tard, la comédie musicale est fin prête pour sa grande première sur Broadway. Cette fois-ci, c’est Phillipa Soo, qu’on a découvert dans Hamilton, qui tiendra le rôle de l’excentrique Amélie. La production verra le jour en mars 2017 au Walter Kerr Theatre.

amelie-broadway

4) FALSETTOS
Seul revival de mon palmarès, Falsettos est une reprise de l’œuvre en deux parties de James Lapine et William Finn qui a d’abord vu le jour Off-Broadway dans les années 80. En effet, les deux courtes comédies musicales March of the Falsettos et Falsettoland ont successivement pris l’affiche du Playwrights Horizons en 1981 et 1990. Quand est venu le temps de déménager l’œuvre sur Broadway, les auteurs ont décidé de fusionner les deux pièces pour créer Falsettos, paru en 1992. La comédie musicale raconte la vie de Marvin, un père de famille récemment divorcé qui tente désespérément de retrouver une vie familiale standard avec son fils Jason, son ex-femme Trina et son nouvel amour, un homme appelé Whizzer. Situé au tournant des années 80 à New York, Falsettos est une œuvre touchante qui, aux côtés des pièces Angels in America et Torch Song Trilogy à la même époque, a donné une voix forte aux homosexuels dans le paysage culturel américain. La distribution toutes étoiles compte sur Christian Borle (Something Rotten!), Andrew Rannells (The Book of Mormon), Stephanie J. Block (Wicked), Tracie Thoms (Rent) et Betsie Wolfe (The Last Five Years) pour faire briller cette œuvre phare du théâtre américain contemporain.

falsettos

3) CHARLIE AND THE CHOCOLATE FACTORY
Le livre de Roald Dahl est un classique de la littérature, le film avec Gene Wilder est un succès culte et le long-métrage avec Johnny Depp est un incontournable. Avec une feuille de route semblable, personne n’était surpris lorsque les auteurs-compositeurs Marc Shaiman et Scott Wittman, à qui l’on doit Hairspray et Bombshell, ont annoncé qu’ils travaillaient sur une adaptation théâtrale de l’œuvre! Le succès était garanti et c’est exactement ce qui s’est produit lorsque la comédie musicale a ouvert ses portes à Londres en 2013. Les critiques ont été très mitigées et la production a remporté peu de prix, mais le public était au rendez-vous si bien que le spectacle a tenu l’affiche pendant près de quatre ans. Les producteurs savent cependant que sur Broadway, une adaptation d’un livre populaire n’est pas garant d’un succès et c’est pourquoi ils ont changé l’équipe de création pour amener l’œuvre à New York. Shaiman et Wittman ont retravaillé leur pièce tout en s’entourant de collaborateurs de longue date avec qui ils ont connu du succès par le passé. C’est donc Jack O’Brien (Hairspray, Catch Me If You Can) qui reprend la mise en scène avec Joshua Bergasse (Smash) aux chorégraphies et Christian Borle (Smash) dans le coloré rôle de Willy Wonka. Le 23 avril prochain, tous les yeux seront rivés sur la nouvelle mouture de Charlie and the Chocolate Factory qui prendra l’affiche du Lunt-Fontanne avec la promesse de ses producteurs d’être un succès monstre!

christian-borle-golden-ticket

2) NATASHA, PIERRE & THE GREAT COMET OF 1812
Le chanteur Josh Groban flirt avec Broadway depuis plus d’une décennie, ayant participé à de nombreux concerts-bénéfices et lançant en 2015 l’album Stages composé exclusivement de chansons de comédie musicale. Depuis quelques années, les rumeurs s’intensifient, certaines l’envoyant tenir le rôle-titre dans The Phantom of the Opera et d’autres le plaçant en tête d’affiche d’un revival de Company ou Chess. À l’automne 2016, le baryton à la voix puissante fera enfin ses débuts sur Broadway, mais dans une œuvre complètement originale et éclatée nommée Natasha, Pierre & The Great Comet of 1812. La comédie musicale basée sur le livre Guerre et Paie de Leo Tolstoy bénéficie d’une trame sonore unique de Dave Malloy, mélangeant des sonorités d’ancien folk russe à de l’indie rock et de l’électro-dance. L’œuvre « ovni » a frappé fort dès sa première production à New York en 2012, loin du district des théâtres. En effet, un chapiteau a été érigé en plein Meatpacking District pour abriter la reproduction d’un ancien restaurant clandestin russe où le public s’assoit pour apprécier le spectacle qui se déroule autour d’eux. Dès la sortie des premières critiques, de nombreux producteurs se sont montrés intéressés à amener l’œuvre sur Broadway. À ce moment, la question qui était sur toutes les lèvres était la suivante : comment peut-on transposer cette ambiance unique et disjonctée dans un théâtre conventionnel? La réponse est simple, mais peu abordable : prendre un théâtre conventionnel et le rénover complètement pour reproduire l’intérieur du chapiteau! Après plusieurs mois de travaux, l’Imperial Theatre de la 45e Rue est fin prêt à recevoir cette nouvelle comédie musicale révolutionnaire. Reste à voir si le public conservateur de Broadway saura apprécier cette histoire unique aux sonorités contemporaines.

natasha-pierre-comet-1812

1) DEAR EVAN HANSEN
Dans une saison haute en couleurs où Disney produira Anastasia, où Cameron Mackintosh ramènera Miss Saigon et où Bette Midler tiendra le rôle-titre dans un revival d’Hello Dolly!, je choisis d’écarter ces trois mégaproductions de ma liste pour laisser la place à une œuvre intimiste et artistiquement forte. Dear Evan Hansen, du jeune duo d’auteurs-compositeurs Pasek & Paul a frappé fort à son arrivée à New York l’an dernier, dans un petit théâtre de catégorie Off-Broadway. Comme l’a démontré Fun Home en 2015, c’est rarement la somme d’argent investie dans un spectacle qui garantit un succès, mais plutôt la qualité de ce dernier. Je ne dis pas ici qu’Anastasia, Miss Saigon et Hello Dolly! ne seront pas des productions de qualité, mais quand on enlève les décors titanesques et les costumes exubérants, une œuvre comme Dear Evan Hansen se démarque par son humanité et sa véracité. L’histoire commence après le suicide de Connor, un adolescent dans la classe d’Evan Hansen. Bien que les deux jeunes n’étaient pas amis, ce dernier décide d’arrêter d’être invisible aux yeux de tous et fait croire aux parents du défunt qu’il était son meilleur ami. Evan aide donc la famille de Connor à faire leur deuil, produisant de faux courriels pour supporter son mensonge et tombant tranquillement amoureux de la sœur du défunt. Combien de temps Evan, qui a enfin trouvé une utilité à sa vie, réussira-t-il à tenir son mensonge? Là est la question! Avec à sa barre le metteur en scène Michael Greif, un artiste respecté qui a fait sa marque en dirigeant des œuvres humaines et touchantes comme Rent et Next to Normal, la comédie musicale aux sonorités contemporaines et rock charmera assurément les foules, les critiques ainsi que les voteurs de Tony Awards. Le jeune acteur Ben Platt (Pitch Perfect, The Book of Mormon) tient le demandant rôle-titre dans une distribution bondée de vétérans de la scène new-yorkaise. C’est une promesse, vous entendrez souvent Dear Evan Hansen lors des Tony Awards de juin 2017!

dear-evan-hansen

*Je tiens à conclure ce billet en vous parlant d’un fait inusité qui pourrait se produire cette année. L’excellent acteur Christian Borle tiendra le rôle principal masculin dans Falsettos cet automne, pour ensuite interpréter Willie Wonka dans Charlie and the Chocolate Factory au printemps. Borle pourrait donc devenir le premier acteur de l’histoire des Tony Awards a être nominé deux fois dans la même catégorie : Best Actor in a Leading Role in a Musical. Il est arrivé par le passé qu’un interprète soit nominé deux fois, mais c’était dans deux catégories différentes (en 2014, Mark Rylance avait réussi l’exploit). Lors de l’annonce des nominations pour les 71e Tony Awards, Christian Borle pourrait donc se retrouver en compétition… contre lui-même! Rappelons que l’acteur a déjà remporté deux statuettes, pour Peter and the Starcatcher (2012) et Something Rotten! (2015).

À New York en mai dernier, j’ai croisé Christian Borle à Shubert Alley et j’ai eu la chance de discuter avec lui à propos de la grosse saison théâtrale qui l’attendait! christian-borle

Advertisements

Un commentaire

  1. Pingback: CRITIQUE : La La Land | broadwayvez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s