Mon top 9 : oeuvres

Dans la vie, s’il y a bien une chose qui me passionne quasiment autant que le théâtre musical, ce sont les palmarès.

Les top 10.
Les top 5.
Les top 12.

Peu importe le chiffre, j’ai du gros fun à me creuser la tête pour trouver le contenu de ces palmarès. Parce qu’on s’entend, c’est une tâche importante. Vitale, presque. Imaginez si je faisais le top 9 de mes films préférés et que j’oubliais Pulp Fiction. La police des palmarès pourrait m’arrêter! J’exagère un peu, mais c’est le genre de pression que je me mets.

Dans les prochaines semaines, je vais vous offrir mes top 9 dans une foule de catégories reliées au monde de la comédie musicale : œuvres, interprètes, compositeurs, etc.

Et pourquoi « top 9 »?

J’en ai aucune idée. Parce que j’aime les chiffres aléatoires. Parce que « 10 », c’est trop rond. Trop commun.

Question de pimenter un peu mon défi, je me donne un maximum de 100 mots pour justifier mes choix. D’une part, parce que j’ai tendance à m’emballer. D’autre part, parce que ça rendra mes articles plus concis!

Je commence donc en force avec mes 9 œuvres préférées. Par « œuvre », je ne parle pas de « spectacle ». Ici, ce n’est pas le résultat final matérialisé sur scène qui m’intéresse. C’est l’œuvre sur papier. L’histoire racontée, les chansons, l’ingéniosité, l’innovation… mais pas le résultat final sur scène. À titre d’exemple, j’ai adoré l’adaptation de Moulin Rouge!, j’ai passé un moment exceptionnel au Colonial Theatre de Boston, mais je suis pleinement conscient que sur papier, on n’a pas affaire à la meilleure chose depuis le pain tranché! Plus tard, je vous proposerai mon top 9 de mes meilleures expériences théâtrales vécues. Et avec ma phrase précédente, vous pouvez vous douter que Moulin Rouge! devrait s’y retrouver.

Alors, je me lance!

 

9) CHESS

Si je vous parle d’une œuvre politico-dramatique qui raconte l’histoire d’un triangle amoureux sur fond de guerre froide (et de tournoi international d’échec), je doute que je pique réellement votre curiosité. Mais, l’auteur Tim Rice a réussi à mélanger tous ces éléments pour créer une œuvre complexe et touchante où les personnages sont parfaits dans leurs imperfections. La trame sonore, composée par les deux gars du groupe Abba (no joke!) est tout simplement exceptionnelle, avec des sonorités à la fois orchestrales et pop. Après des succès aux quatre coins du monde, on attend encore aujourd’hui une production de Broadway digne de ce nom.

 

8) LITTLE SHOP OF HORRORS

J’ai de la difficulté à comparer des comédies à et des drames. L’un divertit le temps d’une soirée, mais l’autre laisse une trace à plus long terme. Et Little Shop est l’une des rares comédies qui puissent rivaliser avec des drames pour se tailler une place dans ce genre de palmarès. L’œuvre est tellement bien écrite qu’au-delà de la plante géante qui se nourrit de cadavres humains, Menken et Ashman ont créé la plus plausible des histoires « pas plausibles ». Les personnages ne sont pas caricaturaux. Ils sont vrais (hormis la plante, tsé!). On comprend leurs motivations. On se met à leur place. On les comprend. Et c’est ce qui démarque Little Shop du lot.

 

7) AMERICAN PSYCHO

Basée sur le roman culte de Bret Easton Ellis (et le populaire film avec Christian Bale), American Psycho prend tout son sens sous forme de comédie musicale. L’œuvre se passe dans la tête du torturé personnage principal, obsédé par l’argent, les meurtres sanglants et la musique pop des années 80. C’est donc logique que tout ce qui se passe dans sa tête soit raconté en musique et en chorégraphies. L’œuvre est dramatique, comique, sanglante, cynique et irrévérencieuse. Un melting pot cohérent mis en musique par l’excellent Duncan Sheik. Flop majeur de l’année 2016, American Psycho n’était tout simplement pas fait pour le grand public. Le succès culte de l’œuvre prouve toute son ingéniosité et sa grande qualité.

Pour lire ma critique de la production de Broadway, c’est par ici.

 

6) SUNDAY IN THE PARK WITH GEORGE

S’il y a une chose que j’aime de l’art, c’est quand l’art réfléchit sur l’art. La création artistique est une chose fabuleuse et c’est exactement ce sur quoi porte Sunday. L’idée de créer ce spectacle est venue bêtement à Sondheim et Lapine, les créateurs de l’œuvre : à quoi pensent les personnages dépeints dans la célèbre peinture Un dimanche après-midi à l’Île de la Grande Jatte? Pourquoi regardent-ils tous dans la même direction? Regardent-ils quelqu’un? Peut-être est-ce le peintre de l’œuvre, George Seurat. De cette simple question est née l’une des plus grandes comédies musicales jamais écrites.

 

5) JESUS CHRIST SUPERSTAR

Malgré son titre, Jesus Christ Superstar n’est pas une comédie musicale religieuse. Dans cet opéra rock, on ne s’intéresse pas à ce que la Bible raconte. On ne s’intéresse pas aux miracles. On s’intéresse aux hommes et aux femmes de cette histoire. On aborde ces personnages mythiques comme de simples êtres humains. Webber et Rice ont réussi à laïciser l’histoire la plus religieuse au monde. Et pourquoi ne pas utiliser le rock psychédélique du début des années 70 pour mettre tout ça en scène? Nul besoin de vous dire qu’à sa sortie, Superstar a grandement choqué. Mais, au passage, l’œuvre a aussi changé l’histoire de la comédie musicale.

 

4) CAROUSEL

Ceux qui me connaissent savent à quel point j’adore l’âge d’or de Broadway. Les décennies 40-50 sont un puits inépuisable d’œuvres emblématiques aux chansons marquantes. Si Show Boat a jeté les bases de la comédie musicale moderne et qu’Oklahoma! a influencé tout ce qui se suivrait, à mes yeux Carousel est la pièce la plus accomplie de l’époque. C’est Rodgers et Hammerstein II au sommet de leur art, c’est l’intégration complète et totale de la danse comme un moyen d’expression dans le théâtre musical, c’est une distribution originale puissante et c’est une trame sonore iconique.

 

3) HAMILTON

Il faut savoir séparer l’œuvre du phénomène. Et dans le cas de cet exercice de palmarès, il faut savoir séparer l’œuvre de sa matérialisation sur scène. Avec tout ça en tête, et en ne regardant que l’œuvre sur papier, Hamilton demeure une révolution. Raconter l’histoire de l’un des Pères fondateurs des États-Unis sous forme de concert hip hop, c’est une idée de génie. Matérialiser cette idée et créer une œuvre cohérente et émouvante, c’est tout simplement un miracle. Il n’y a que Lin-Manuel Miranda pour accomplir ce tour de force.

Pour lire ma critique de la production de Broadway, c’est par ici.

 

2) NEXT TO NORMAL

Oubliez les personnages plus grands que nature et les histoires grandioses. Next to Normal raconte la vie (presque) banale d’une famille américaine moyenne. Mais, comme toute bonne famille moyenne, leur vie a sa part de drames et de rebondissements. L’œuvre est tragique, touchante, déchirante, émouvante, mais également comique. Yorkey et Kitt ont réussi à créer une œuvre 100% originale qui touche droit au cœur. La trame sonore rock appuie l’intensité des personnages et les tensions électriques entre ceux-ci. Impossible de ne pas être touché par cette comédie musicale humaine.

 

1) COMPANY

Je m’étais obligé à une seule œuvre par compositeur dans mon top 9, mais il m’était tout simplement impossible de ne choisir qu’une seule comédie musicale du légendaire Stephen Sondheim. Si Sunday repousse les limites du génie de l’Américain, Company a été sa consécration, révolutionnant au passage le monde de Broadway. Pour la première fois en théâtre musical, on racontait une histoire banale. Celle de Robert, célibataire de 35 ans et éternelle 3e roue du carrosse de ses multiples couples d’amis désespérés de ne pas le voir se marier. Company est une œuvre criante de vérité qui explore le thème le plus universel au monde : la vie de couple.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s