Mon top 9 : expériences théâtrales

La semaine dernière, j’ai lancé ma série de top 9 avec mes œuvres de théâtre musical préférées. J’expliquais la distinction entre une « œuvre » et un « spectacle ». Le premier est la comédie musicale sur papier. Son histoire, ses personnages, son arc narratif, sa trame sonore, etc.

Maintenant, c’est le temps de classer mes spectacles préférés. Au-delà de l’œuvre sur papier, il y l’œuvre sur scène. Avec mon premier top 9, j’effectuais mon palmarès en fonction du travail des auteurs, compositeurs et paroliers. Maintenant, je fais le même exercice en analysant le travail du metteur en scène et du chorégraphe. Bien sûr, ces artisans ne feront pas de miracles si à la base, l’œuvre est pauvre. Mais, il arrive que des comédies musicales se doivent d’être vues en vrai pour être appréciées.

Je vous fais donc mon top 9 de mes plus belles expériences théâtrales. Parfois, il y a des raisons tangibles pour expliquer qu’un spectacle se démarque d’un autre. Parfois, c’est inexplicable. La magie opère et on passe un moment exceptionnel. L’état d’esprit dans lequel on se trouve, le contexte entourant le spectacle et les gens avec qui on partage cette expérience sont tous des facteurs qui influencent notre expérience.

Avec ou sans justifications claires, voici mes 9 plus beaux moments en théâtre musical.

 

9) MOULIN ROUGE!

Il y a de ces expériences qui ne s’expliquent pas. Je l’ai dit dans ma critique de Moulin Rouge!, je n’ai pas aimé le film. Cette adaptation scénique n’était pas faite pour moi. C’est un melting pot de tout ce que je n’aime pas dans la comédie musicale. Et pourtant, cet après-midi de juillet à Boston, j’ai passé un moment exceptionnel au théâtre. Je suis un public difficile, surtout en comédie musicale. J’analyse, je juge, je critique. Devant ce feu roulant qu’est Moulin Rouge!, j’ai baissé ma garde. J’ai enlevé mes lunettes analytiques et je me suis laissé porter par la vague. Et la vague était forte.

 

8) FUN HOME

J’aime les spectacles intimes aux propos forts. J’aime quand des auteurs réussissent à aborder des sujets lourds avec légèreté. Quand ils réussissent à faire rire et pleurer le spectateur dans la même chanson, la même scène. Fun Home, c’est tout ça. C’est un personnage central qui nous raconte son enfance dans une famille dysfonctionnelle, la découverte de son identité sexuelle et le suicide de son père. Pas des sujets de prédilections pour une comédie musicale, me direz-vous. Pourtant, ça fonctionne. Le show fait réfléchir, oui, mais il divertit. C’est un spectacle modeste, intimiste, fragile et surtout, humain.

 

7) BELLES SOEURS

J’ai un peu (beaucoup?) de difficulté avec ce qu’on nous sert en frais de création de théâtre musical au Québec. Je ne m’en suis caché et j’ai même déjà écrit sur le sujet. Mais, il y a une exception. Belles Sœurs. Adapter et repenser une œuvre aussi emblématique est casse-gueule. Comment donner une seconde vie à une pièce aussi marquante? La réponse est simple : mettre à contribution l’ingéniosité de René Richard Cyr et le génie de Daniel Bélanger. Le résultat est une pièce humaine, drôle et criante de vérité. Ajoutez à cela une distribution exceptionnelle et vous avez la meilleure comédie musicale jamais créée au Québec.

 

6) DER KÖNIG DER LÖWEN

Certains diront que ça fait « péteux » de plugger que j’ai vu The Lion King à Hambourg. Peut-être. Mais je n’ai pas fait le choix d’écrire le titre allemand (juste) pour cette raison. C’est plutôt pour montrer la force de cette œuvre. Le spectacle est tellement puissant qu’il m’a fait passer par toute une gamme d’émotions, alors que je ne comprenais pas un seul mot. Bien sûr, le film a bercé mon enfance, mais la comédie musicale est une œuvre à part entière qui réinvente l’histoire bien connue, en mélangeant les disciplines artistiques pour créer quelque chose d’unique. J’étais en voyage backpack en Europe, je venais de débarquer à Hambourg et j’ai passé l’une des plus belles soirées de ma vie. Quoi dire de plus?

 

5) HAMILTON

Ah, Hamilton… Vous connaissez? Sinon, c’est probablement parce que vous n’avez jamais consulté ce site, parce que j’en parle constamment. Hamilton est responsable du plus gros hype de l’histoire de Broadway. Et quand l’engouement est si fort, il faut livrer la marchandise. Et Hamilton livre la marchandise. Sur papier, le spectacle est supérieur à ceux qui suivent dans ma liste. Sur scène, aucune autre production n’arrive à la cheville d’Hamilton. Mais, il y a des choses qui ne s’expliquent pas au théâtre. Hamilton m’a marqué. Mais Hamilton ne m’a pas touché. Contrairement aux quatre spectacles en tête de cette liste, je ne suis pas ressorti changé d’Hamilton. Juste vraiment essoufflé. Quel spectacle!

Pour lire ma critique de la production de Broadway, c’est par ici.

 

4) NEXT TO NORMAL

Next to Normal se plaçait au 2e rang de mes œuvres préférées. Sur papier, la pièce de Brian Yorkey et Tom Kitt est du génie (au point de remporter le Pulitzer de la meilleure œuvre dramatique). La mise en scène a été confiée à l’excellent Michael Greif, question de maintenir ce « génie » dans la matérialisation sur scène, et c’est mission accomplie. C’est puissant, c’est émouvant, c’est drôle, c’est imagé, c’est doux par moment, c’est violent par d’autres. Bref, c’est une montagne russe à vitesse grand V et ça marche.

 

3) ONCE

Sur papier, Once est un bon spectacle. Sur scène, c’est à un tout autre niveau. La mise en scène est ingénieuse et les chorégraphies contemporaines donnent de la profondeur à l’œuvre, mais ce qui se démarque vraiment, c’est la performance des 13 acteurs-chanteurs-musiciens. Parce que oui, tous les interprètes du spectacle sont aussi les musiciens! Ajoutez à cela la pinte de Guinness qu’on pouvait aller se chercher à l’entracte au bar qui se trouve dans le décor et vous avez une soirée réussie au théâtre.

 

2) HEDWIG AND THE ANGRY INCH

Ce n’est pas un secret, je suis passionné par le théâtre musical. Je lis tout ce qu’il y a à lire sur le sujet. J’écoute toutes les nouvelles trames sonores. Je m’intéresse à des spectacles en développement bien des années avant qu’ils n’arrivent sur Broadway. Mais, pour une raison obscure, je n’avais pas eu l’occasion de plonger dans Hedwig. Je connaissais un peu l’œuvre, mais j’ai surtout acheté un billet sur un coup de tête lorsque la production avec Neil Patrick Harris a été annoncée. Pour la première fois de ma vie, je m’assoyais dans un théâtre de Broadway sans trop connaître l’œuvre à laquelle j’allais assister. Et je suis tombé par terre. Très fort.

 

1) IN THE HEIGHTS

La première comédie musicale de Lin-Manuel Miranda a une place particulière dans ma vie. Dès que j’ai vu la performance aux Tony Awards de 2008, In the Heights est devenu une obsession. J’ai écouté la trame sonore plus que n’importe quelle autre. J’ai eu l’honneur de tenir le rôle principal dans une production en 2013. Mais, au-delà de tout ça, j’ai surtout eu la chance de voir la distribution originale de Broadway. Lin-Manuel, Karen, Chris, Robin, Mandy et tous les autres. Et ça a complètement changé ma vie. Je m’intéressais à la comédie musicale depuis à peu près un an. La passion naissait tranquillement. Mais, ce qui m’a accroché pour de bon, c’est cet après-midi dans la première rangée du Richard Rodgers Theatre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s